Santé

#TITRE

551

Amélioration des conditions dans les wilayas du pays excepté

25 juin 2016 | 19:12
Rédaction JI

L’opération de circoncision des enfants hémophiles a connu une nette amélioration dans les différentes wilayas du pays excepté Oum el Bouaghi a indiqué la présidente de l’Association nationale des hémophiles, Latifa Lamhene.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a donné des instructions strictes aux médecins chirurgiens pour assurer la circoncision des enfants hémophiles dans les différentes wilayas du pays où l’opération se déroule dans de bonnes conditions excepté Oum el Bouaghi, a déclaré Mme Latifa Lamhene.

Elle a déploré à ce propos le déplacement de familles d’enfants hémophiles d’Oum el Bouaghi vers la Tunisie pour effectuer la circoncision de crainte des complications de cette maladie qui peut causer la mort. L’hémophilie est une maladie héréditaire transmise par les mères et qui touche les garçons plus que les filles à raison d’un cas pour 10 000 habitants dans le monde.

Les personnes atteintes souffrent d’une absence des facteurs de coagulation VIII et IX dans le sang faisant ainsi encourir un grand risque d’hémorragie au malade en cas de blessures ou d’intervention chirurgicale. Outre la douleur, il s’agit également d’une maladie invalidante.

Il existe deux types d’hémophilie. L’hémophilie A, dite également hémophilie classique, se manifeste par un déficit en facteur VIII à savoir un manque de la protéine sanguine responsable de la coagulation. L’hémophilie B ou maladie de Christmas est, elle, un déficit en facteur IX qui retarde le processus de coagulation.

D’autre part, les spécialistes recommandent de circoncire les enfants atteints de cette maladie à l’âge de 2 ou 3 ans mais jamais avant, a-t-elle indiqué avant d’insister sur l’interdiction d’effectuer la circoncision pendant le mois de Ramadhan où les circoncisions collectives s’intensifient. 

A cette occasion, Mme Lamhene a rappelé que le plus grand nombre d’hémophiles a été circoncis entre 2007 et 2015 car les années précédentes ont été marquées par une importante pénurie des médicaments indispensables outre le refus des chirurgiens d’effectuer une circoncision de peur des complications. 

Elle a regretté enfin les décès enregistrés des suites de cette maladie en dépit de l’évolution de la science et de la médecine. Certaines personnes ignorent qu’elles portent cette pathologie car n’ayant jamais subi d’examens médicaux approfondis.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter