Nationale

#TITRE

680

Alger réclame la lumière suite à l’assassinat d’algériens en France et en Espagne

4 janvier 2018 | 23:03
Rédaction online


Les autorités algériennes ont lancé des enquêtes pour lever le voile l’assassinat d’un ressortissant algérien en Espagne et de deux autres en France.
"Le parquet algérien a ouvert une enquête afin d’élucider les circonstances de la mort suspecte d’un ressortissant algérien en Espagne, conformément à l’article 588 du code de procédure pénal de 2015, a fait savoir jeudi à Alger le ministre de la Justice, garde des sceaux, Tayeb Louh, lors d’une séance plénière au Conseil de la nation, consacrée aux questions orales.
"Les autorités espagnoles ont enquêté sur les circonstances mystérieuses de la mort d’un ressortissant algérien en Espagne", a-t-il poursuivi, ajoutant que "l’Algérie a ouvert à son tour une enquête sur l’affaire, en vertu du code de procédure pénal".
Concernant les deux citoyens algériens assassinés dans des circonstances suspectes en France, le ministre a souligné que "le parquet a ouvert une enquête conformément au code de procédure pénal, rappelant que l’Algérie est liée avec la France par une convention dans le domaine pénal "un des résultats positifs des réformes du président de la République visant à préserver la dignité du citoyen algérien".


En décembre dernier à Marseille, un premier algérien, le jeune Naim Fatimi, a été assassiné par balles tandis que Yazid Zerga, la trentaine, a été criblé de balles (une douzaine, rapportent des médias français) quelques heures avant le début des fêtes de fin d’année, par un individu qui, à en croire la même source, n’a toujours pas été identifié. Les deux victimes originaires de la même wilaya, Khenchela ont été exécutées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre, dans le quinzième arrondissement de la deuxième ville de France.
Cinq jours plus tôt, le 26 décembre, son compatriote Naim, âgé de 26 ans et père d’un enfant en bas âge, avait été touché par trois balles alors qu’il était dans un bar, ont rapporté plusieurs médias français.
Deux autres personnes avaient été blessées lors de la fusillade orchestrée par un homme encagoulé mais dont l’identité n’a pas été révélée.
Selon des sources médiatiques de ce pays où vivent entre six à huit millions de musulmans, dont près du tiers seraient d’origine algérienne, treize ressortissants algériens ont été tués en 2017, dont neuf dans la seule ville de Marseille. Parmi les victimes, trois sont originaires de la wilaya de Khenchela, apprend-on de source proche des deux dernières victimes. Au mois d’avril, Djamel Lagha, la quarantaine, avait connu une fin tragique après avoir été agressé à l’arme blanche par des inconnus. Son corps avait été trouvé gisant dans une mare de sang au 7e arrondissement de la cité phocéenne.
 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter