Articles similaires

Nationale

#TITRE

207

Air Algérie:Inattendu débrayage du SNTMA

31 juillet 2018 | 21:31
Air Algérie Aziza Mehdid


Les vols d’Air Algérie n’ont pas été perturbés par l’arrêt de travail observé hier matin par le Syndicat national des techniciens de la maintenance avions (SNTMA). C’est ce qu’a affirmé hier le directeur de la division des affaires générales de la compagnie aérienne nationale, Reda Toubal Seghir.


Ce débrayage a eu lieu à l’appel du bureau du SNTMA, publié sur sa page Facebook, invitant le personnel affilié à un rassemblement massif le 31 juillet 2018 à la base de maintenance de l’aéroport Houari-Boumediene à partir de 7h00 du matin, précise M. Toubal.


Mais selon le même responsable, le débrayage n’a nullement affecté le déroulement des opérations d’enregistrement et d’embarquement des passagers, ni le départ des vols.


Il clarifie à ce titre que « contrairement aux informations relayées par certains médias faisant état de paralysie des activités d’Air Algérie au niveau des aéroports, celles-ci se déroulent normalement ».


Cet arrêt de travail, qui a duré deux heures, est considéré comme inattendu après la décision confirmée avant-hier par le secrétaire général de la même organisation syndicale, Ahmed Bitoum, portant gel de la grève prévue à compter du 31 juillet.


Pour le secrétaire général de ce syndicat, rappelons-le, la décision de la justice concernant l’affaire en référé introduite par la compagnie Air Algérie contre le SNTMA auprès du tribunal de Dar El Beida « n’a aucun fondement juridique mais, ajoute-t-il, elle doit être respectée ».


La compagnie Air Algérie avait déposé deux plaintes contre le syndicat. La première en référé pour non-respect du délai juridique du préavis de grève de 21 jours fixé dans la convention collective, et la deuxième auprès de la chambre sociale.


Un jugement concernant l’affaire en référé avait été rendu dimanche. Il a été décidé, à cet effet, de geler la grève jusqu’à ce que la deuxième affaire introduite par Air Algérie auprès de la chambre sociale soit tranchée. Elle sera examinée le 5 août prochain, où il sera décidé de l’octroi ou non de l’autorisation de grève.


Dans un communiqué publié lundi sur son site électronique, le syndicat avait affirmé le respect des procédures en vigueur dans le cadre du code du travail et de la convention collective concernant le préavis de grève et sa publication. Démentant, à ce propos, les preuves avancées par la compagnie Air Algérie selon lesquelles l’organisation syndicale n’aurait pas respecté le délai de grève et l’article 280 de la convention collective privilégiant la voie du dialogue. Il a été souligné que ce dernier avait remis le 9 juillet passé un préavis de grève à partir du 31 du même mois, soit un délai de 23 jours.


Par ailleurs, le SNTMA avait annoncé l’installation d’une commission de suivi dans le cadre d’un accord signé le 16 mai 2017. L’accord en question a pour objectif de rétablir les mécaniciens et les ingénieurs dans leur droit avant le 31 décembre de la même année, tel que précisé dans la convention collective, et depuis des négociations ont été engagées.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter