Articles similaires

Nationale

#TITRE

569

Accord Opep+ : Timide rebond des cours

9 décembre 2018 | 01:16
OPEP Lilia Aït Akli

Comme attendu, les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a pris 1,61 dollar, ou 2,68%, pour clôturer à 61,67 dollars, le WTI américain, pour livraison en janvier, s’est apprécié pour sa part de 1,12 dollar ou 2,18% pour finir à 52,61 dollars.
Une réaction directe du marché suite à l’accord des membres de l’Opep et leurs alliés de baisser l’offre pour enrayer la chute des cours.
Ces pays ont annoncé le même jour une baisse commune de leur production de 1,2 millions de barils par jour. 
Cet objectif, attendu fébrilement par les marchés, sera réparti à hauteur de 800.000 barils quotidiens pour les quatorze pays de l’Opep et de 400.000 pour ses dix partenaires dont la Russie, a précisé l’organisation lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à son siège de Vienne. La réduction, correspondant à un peu plus de 1% de la production mondiale, est destinée à enrayer la chute des cours, qui ont dévissé de 30% en deux mois dans un contexte de surproduction chronique. C’est un « bon accord », estiment les experts, surtout que les circonstances étaient difficiles. Le président américain, Donald Trump avait notamment exigé mercredi de l’OPEP le maintien de sa production à un niveau élevé.
Le rôle actif de l’Algérie pour le rapprochement des visions entre les pays en conflit a été souligné. M. Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, dans une déclaration à la radio nationale a indiqué que l’Algérie a joué un rôle primordial dans le rapprochement des positions entre les pays présents à la 175e réunion de l’OPEP, notamment entre Saoudiens et Emiratis d’un côté, et Iraniens de l’autre, avant de parvenir à la décision de retirer du marché pétroler 1,2 million de barils/jour pour six mois. L’Algérie continue donc de jouer son rôle de médiateur même entre des pays aux relations délicates, voire conflictuelles en vue de rapprocher les points de vue. Néanmoins, malgré que les prix du baril ont réagi terminant en nette hausse après la Conférence de l’Opep, dépassant la barre des 60 dollars, les experts estiment que les prix de l’or noir devraient plutôt rester orientés à la baisse dans les mois à venir, malgré la réaction spasmodique enregistrées aussitôt que la décision de baisse de la production annoncée. Selon les analystes, la baisse de production de 1,2 million de barils par jour (mbj) pourrait toutefois ne pas être suffisante pour éliminer la surabondance de pétrole sur le marché. « Une réduction de 1,5 mbj était nécessaire pour éviter une surproduction au premier semestre 2019 », estiment encore les analystes.
Guitouni élu vice-président de l’Opep à compter du 1er janvier 2019
La Conférence de l’Opep a élu à l’unanimité à Vienne le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, au poste de vice-président de cette organisation à compter du 1er janvier 2019. Selon des experts pétroliers étrangers, l’Algérie pourrait même postuler pour occuper le poste de secrétaire général du cartel. La Conférence de l’Opep a également élu à l’unanimité, au siège de l’Opep, le ministre vénézuélien du Pétrole, Manuel Salvador Quevedo Fernandez, au poste de président de cette organisation à compter de la même date.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter