Santé

#TITRE

334

Abdelmalek Boudiaf : Convention-Cadre de lutte antitabac

10 octobre 2016 | 19:48
Rédaction JI

Le ministre de la Santé, de la Population et la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a affirmé, hier à Alger que l’Algérie était l’un des premiers pays à avoir entériné la Convention-Cadre de lutte antitabac (CCLAT) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’Algérie est l’un des premiers pays à avoir entériné en 2006 la CCLAT de l’OMS, qu’elle a intégré dans sa législation nationale, a précisé le ministre à l’ouverture de la réunion préparatoire de la Conférence des Parties à la CCLAT, qui se tiendra du 7 au 12 novembre à New Delhi en Inde.

Cette volonté politique a été confortée par un financement adéquat, à travers la mise en place d’un mécanisme novateur qui s’appuie sur la taxe sur le tabac, destinée à la lutte antitabac et les épidémies.

Cette approche multisectorielle a fait l’objet d’une décision du Premier ministre « pour assurer à ce choix stratégique l’appui juridique et la force nécessaire pour une mise en oeuvre rigoureuse et soutenue des mesures de lutte antitabac et la garantie de leur continuité en Algérie », a précisé M. Boudiaf.

L’Algérie a placé la lutte antitabac parmi ses priorités, car elle est le principal volet de son plan stratégique intégré de lutte contre les maladies non transmissibles (2015-2019) et le plan national de lutte contre le cancer, pour la même période. Quelque 150 représentants de 47 pays africains prennent part cette réunion préparatoire de deux jours qu’abrite Alger.

L’ordre du jour porte sur le taux d’application de la CCLAT et du protocole de lutte contre le commerce illicite du tabac dans les pays africains, outre le renforcement de la coordination de l’Assemblée générale de l’OMS et la Conférence des Parties de la CCLAT, prévue à New Delhi.

D’autre part, la Fondation Bill et Melinda Gates tiendra une conférence régionale juste après la réunion d’Alger pour faire le point sur l’application de la CCLAT. Les conclusions de cette rencontre constitueront une plateforme qui sera adoptée par les pays africains aux fins d’évaluer l’évolution enregistrée à ce jour outre la mise au point d’une feuille de route pour le suivi du contrôle du tabagisme dans la région.

Mis au point par l’OMS en 2003, la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l’OMS est le premier traité en matière de santé publique. Elle sera ratifiée par 180 pays dont 43 africains y compris l’Algérie.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter