Articles similaires

Nationale

#TITRE

711

AADL de Tizi Ouzou : Des chiffres et des retards

23 décembre 2018 | 22:56
AADLTizi-Ouzou Saïd Tissegouine


Si un étranger à la région venait à se fier aux discours des officiels concernant son développement, il pourrait croire que la wilaya de Tizi Ouzou est un vrai eldorado. Or, la réalité est tout autre.


La wilaya de Tizi Ouzou est l’une des wilayas les plus sous-développées du pays. En revanche, elle peut facilement prétendre à la « palme d’or » sur le plan de la corruption, du racket et des détournements de deniers publics. Le mensonge fait aussi partie des mœurs chez les dirigeants locaux, et à tous les niveaux de responsabilité. Et l’un des chapitres où le mensonge domine dans la wilaya de Tizi Ouzou, en ce moment, est celui concernant le logement AADL. En effet, on avance des chiffres, rien que des chiffres. Ainsi, dans son dernier rapport, dont nous détenons une copie, la direction du logement de la wilaya mentionne que la consistance globale du logement AADL en location-vente (LV) est de 14 700 unités.


Ce chiffre comprend l’inscription des années 2013 et 2016 ainsi qu’une tranche de l’année 2018. Celle-ci, avec un programme de 2 000 logements, a été notifiée à la wilaya de Tizi Ouzou en prévision de la loi de finances 2019. Celle-ci a été votée depuis plusieurs mois déjà mais l’enveloppe financière devant accompagner ce programme n’est jusqu’à ce jour qu’illusion. Toujours est-il que ce programme de 2 000 logements devrait être implanté à Aït-Ikhlef, dans la commune et daïra de Bouzeguène. Le choix du terrain devant accueillir ces constructions a été effectué le 9 du mois en cours.


Mais qu’en est-il des inscriptions 2013 et 2016 ? S’agissant de l’année 2013, on compte 5 700 unités. Notons que, selon une source proche du dossier AADL, c’est là un programme de 2001 qui a été réinscrit en 2013. Cette réinscription, mise sous silence par l’administration, a porté sur environ 5 000 logements. Cela veut donc dire que le programme pour cette année 2013 n’a été en fait que de 700 logements. En outre, l’avancement des travaux y afférents est très faible. Du premier quota de 2 000 unités au pôle d’excellence, seulement 627 logements ont fait l’objet d’une attribution. Pour le reste, les travaux connaissent majoritairement un taux d’avancement inférieur à 50%, notamment du côté de Draâ El-Mizan. En effet concernant le quota de 1 000 logements dont jouit cette localité, répartis sur trois sites, le taux d’avancement global des travaux n’est que de 32%.


Le programme de 131 logements sera pour sa part, délocalisé vers un autre site et ce suite à un problème d’ordre géotechnique. Le choix du terrain devant accueillir ce programme de 131 logements a été fait le 24 octobre dernier. A ce propos, une question se pose : pourquoi le bureau d’études n’a-t-il pas fait le bon choix au moment voulu et pourquoi avoir attendu 5 longues années pour annoncer que le terrain choisi initialement pour accueillir ce programme de 131 logements ne répond pas aux normes de construction ? Et à présent, combien de temps faudra-t-il attendre pour lancer les travaux ? Le souscripteur doit donc faire preuve de magnanimité. En ce qui concerne le programme de 7 000 unités, retenu pour la tranche 2016, pas le moindre coup de pioche n’a encore été donné.


Dans le meilleur des cas, c’est le plan d’aménagement qui a fait l’objet d’une étude et d’une approbation. Certains plans d’aménagement n’ont d’ailleurs été examinés qu’à la fin de la première décade de ce mois. Enfin, notre source indique que beaucoup de souscripteurs AADL verront leurs noms rayés de la liste des bénéficiaires des logements tant promis, car poussés par le désespoir après tant d’années d’attente, ils ont fini par opter pour une autre formule de logement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter