Articles similaires

Nationale

#TITRE

514

Algérie : 800 pièces archéologiques volées récupérées par la police des frontières

8 février 2018 | 01:56
archéologie Nabil Chaoui


Huit trafiquants de pièces archéologiques ont été arrêtés mercredi au poste frontalier de Lahdada (Souk-Ahras). Ils étaient en possession de 800 pièces archéologiques, entre autres des pièces de monnaie datant surtout de la période romaine, de vases en bronze ou en argile cuit, de statuettes de différentes divinités romaines et de bustes en marbre représentant, selon nos sources, trois empereurs romains. Ce pactole archéologique, selon les mêmes sources, provenait des wilayas de Tébessa, de Collo, d’El-Tarf et des régions montagneuses limitrophes avec ces wilayas. Il faut préciser que des richesses nationales, comme le corail, transitent toujours par la Tunisie, pour ensuite atterrir en Italie. C’est à partir de ce pays que les pièces archéologiques, qui seront datées grâce au carbone 14 acquérront leur valeur historique.


Ces pièces feront l’objet de certificats d’authenticité et seront vendues au plus offrant des collectionneurs privés. Pour rappel, le site d’Hippone à Annaba, mieux protégé depuis le vol du masque de la Gorgone, est rempli de vestiges archéologiques et a été bénéficiaire d’une aide citoyenne bien louable. Plus de 75 pièces archéologiques sont venues renforcer le patrimoine historique et culturel algérien soigneusement conservé au musée d’Hippone. Elles ont été découvertes lors de lancement de travaux de réalisation de projets et de fouille, ou ramenées par des citoyens. Datant de l’époque romaine et de bien après, ces objets archéologiques composées de statuettes, de pièces de monnaie, et de poteries devraient susciter un intérêt scientifique auprès des chercheurs et des enseignants universitaires ainsi que des étudiants qui ont opté pour l’histoire en général et l’archéologie en particulier. Incontestablement un des plus riches patrimoines algériens de par le trésor qu’il renferme avec ses admirables mosaïques romaines, le musée d’Hippone est un espace susceptible de renseigner sur de larges pans du patrimoine algérien.


Les pièces archéologiques qui y sont exposées et parmi lesquelles les mosaïques romaines, donnent un aperçu sur l’ambiance du contexte social et culturel d’Hippone dans sa diversité.Huit trafiquants de pièces archéologiques ont été arrêtés hier au poste frontalier de Lahdada (Souk-Ahras). Ils étaient en possession de 800 pièces archéologiques, entre autres des pièces de monnaie datant surtout de la période romaine, de vases en bronze ou en argile cuit, de statuettes de différentes divinités romaines et de bustes en marbre représentant, selon nos sources, trois empereurs romains.Ce pactole archéologique, selon les mêmes sources, provenait des wilayas de Tébessa, de Collo, d’El-Tarf et des régions montagneuses limitrophes avec ces wilayas. Il faut préciser que des richesses nationales, comme le corail, transitent toujours par la Tunisie, pour ensuite atterrir en Italie. C’est à partir de ce pays que les pièces archéologiques, qui seront datées grâce au carbone 14 acquérront leur valeur historique. Ces pièces feront l’objet de certificats d’authenticité et seront vendues au plus offrant des collectionneurs privés. Pour rappel, le site d’Hippone à Annaba, mieux protégé depuis le vol du masque de la Gorgone, est rempli de vestiges archéologiques et a été bénéficiaire d’une aide citoyenne bien louable. Plus de 75 pièces archéologiques sont venues renforcer le patrimoine historique et culturel algérien soigneusement conservé au musée d’Hippone. Elles ont été découvertes lors de lancement de travaux de réalisation de projets et de fouille, ou ramenées par des citoyens.


Datant de l’époque romaine et de bien après, ces objets archéologiques composées de statuettes, de pièces de monnaie, et de poteries devraient susciter un intérêt scientifique auprès des chercheurs et des enseignants universitaires ainsi que des étudiants qui ont opté pour l’histoire en général et l’archéologie en particulier. Incontestablement un des plus riches patrimoines algériens de par le trésor qu’il renferme avec ses admirables mosaïques romaines, le musée d’Hippone est un espace susceptible de renseigner sur de larges pans du patrimoine algérien. Les pièces archéologiques qui y sont exposées et parmi lesquelles les mosaïques romaines, donnent un aperçu sur l’ambiance du contexte social et culturel d’Hippone dans sa diversité.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter