Nationale

#TITRE

468

60 personnes arrêtés lors d’un meeting de Benflis à Annaba

3 décembre 2019 | 23:39
Nabil Chaoui

Venant de Skikda, Ali Benflis, candidat aux prochaines élections présidentielles a animé un meeting où la majorité de son auditoire est composée de personnes ayant déjà reçu au préalable une invitation portant le nom, la qualité et la photo de la personne invitée.
On est loin des meetings populaires dont le citoyen lambda avait connaissance en pareilles campagnes présidentielles.
Il est aussi important de noter que la presque totalité des citoyens qui ont rempli le théâtre régional Azzedine Medjoubi appartiennent au troisième âge et tous voués à son programme.
Le meeting de campagne électorale prévu à 14h n’a démarré qu’à partir de 17 h sous des applaudissements assourdissants par « Benflis Président ! ». 
Ali Benflis axera son discours sur plusieurs thèmes, entre autres l’acceptation des élections présidentielles du 12 décembre prochain car, selon lui, « il n’existe pas d’autres solutions parce que le pays traverse sa plus grande crise qu’elle soit économique, politique ou social ». Il insistera sur la participation au prochain rendez-vous électoral car « le pays n’a pas de Président depuis l’année 2011 » et « qu’on n’a pas de pays de rechange (…) On doit trouver des réponses à nos problèmes à travers les élections présidentielles ! ». Il abordera également le phénomène de la Harga qui constitue, pour lui, le plus grand drame du pays avant de déclarer : « Ils ont détruit l’espoir des jeunes, ils ont crée de la haine dans chaque cœur et le pouvoir au lieu de trouver des solutions n’avait utilisé contre les harraga que la double sanction ». Il proposera sur ce sujet que s’il était élu, sa première action est de redonner confiance à la jeunesse algérienne. Il trouvera qu’Annaba renferme des grandes potentialités industrielles, agricoles et touristiques. « Il faut juste la volonté politique pour insérer notre jeunesse dans ces créneaux mais surtout avec les moyens financiers de l’Etat ». Il jettera un pavé dans la marre quand il dira que Annaba a toujours été saboté par certaines personnes, dont il taira les noms, pour lui avoir refusé le Tramway ou le métro. Concernant le complexe sidérurgique d’El-Hadjar, Ali Benflis, indiquera que « le fleuron de l’Industrie algérienne a toujours profité pour une catégorie de gens mais à aucun moment à l’économie algérienne » Il proposera à cet effet de réviser la politique du complexe sidérurgique. 

Il faut signaler que dans la matinée d’hier, des centaines d’étudiants et de citoyens ont bloqué l’accès du théâtre régional Azzedine Medjoubi en scandant des slogans « Makanche el Intikhabat maa el issabat » (Pas des élections avec les gangs !) avant que les services de sécurité n’interviennent en force pour les arrêter et les embarquer dans plusieurs paniers à salade à destination du Central de police.
Selon des sources sécuritaires, quelques soixante personnes se trouvent dans les geôles de police pour être auditionnés. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter