Articles similaires

Nationale

#TITRE

587

4e congrès de UNA:Zane dit ses vérités sur le secteur agricole

12 décembre 2018 | 21:29

A la veille du 4e congrès de l’Union nationale des agronomes (UNA) prévu les 21 et 22 décembre, il semble opportun pour le président sortant de l’UNA, Yahia Zane, de « vider son sac ». S’exprimant ce mercredi au forum d’El Moudjahid, le principal responsable de cette organisation professionnelle a déballé une multitude de problèmes rencontrés par l’UNA depuis sa création en 1995.

A entendre Zane, on comprend clairement que le courant ne passait pas bien entre l’Union et le ministère de l’Agriculture, et que l’initiative de sa création n’a pas été perçue comme une « force de proposition » de plus pour le secteur agricole. Bien au contraire, elle en a gêné plus d’un dans le domaine de l’agriculture. Les deux points qui dérangeaient le plus étaient le chômage des ingénieurs agronomes et le foncier agricole. Ils constituaient les revendications cruciales de l’UNA, fait savoir l’invité du forum. Recensant plus de 50 000 agronomes chômeurs, Zane appelle à l’implication de ces ingénieurs dans la planification et l’organisation du secteur, considérant aussi qu’il est judicieux de leur confier l’exploitation des terres agricoles car, ajoute-t-il, ils sont les mieux placés pour développer réellement le secteur agricole à même de devenir le pivot de l’économie nationale.

À ce titre, l’intervenant a plaidé pour la structuration des différentes filières de l’agriculture, qui vivent une anarchie « flagrante ». Il suggère donc la mise en place d’un Ordre des ingénieurs agronomes qui sera censé assainir et organiser le secteur, qui souffre de beaucoup d’anomalies et bute contre d’innombrables écueils. Il en cite les problèmes phytosanitaires et l’anarchie qui règne dans la filière avicole, qui fonctionne dans l’informel à 90%. Pour cet ingénieur agronome, la stratégie nationale de production devrait commencer par le respect des normes internationales en la matière pour pouvoir concurrencer les marchés étrangers, rappelant dans ce sillage le refoulement dont ont fait l’objet les cargaisons de produits agricoles (dattes, fraises, pommes de terre, tomates...) portant le label made in Algeria.

La promotion de l’agriculture, précise-t-il, nécessitera le développement en parallèle de deux industries : celle de l’agroalimentaire permettant la transformation des produits agricoles, et celle de la semence, qui représente le nerf de l’agriculture et la sécurité alimentaire, aux fins d’assurer l’autosuffisance en termes de semences et se délivrer du monopole imposé par les multinationales.

Nonobstant, le président sortant de l’UNA demeure optimiste et dévoile à cette occasion les objectifs phares du 4e congrès, mentionnant la future stratégie de l’innovation de l’UNA englobant le développement des différentes filières. Il s’agira aussi de l’adoption du nouveau statut de l’Union et de la création du Comité national de l’alimentation et de l’agriculture. Il est envisagé de préparer et de former le noyau d’une ressource humaine composée de futurs ingénieurs compétents issus des instituts et écoles spécialisés dans le but d’encadrer les projets agricoles. Une charte déontologique définissant les responsabilités et les devoirs inhérents au métier de l’agronome est à l’ordre du jour. Un document qui servira de référence à toute la corporation des agronomes, indique l’orateur.

La conférence inaugurale du congrès, placé sous le thème « L’agronome au cœur des défis de la sécurité alimentaire », sera donnée par l’ancien ministre de l’Agriculture Sid Ahmed Feroukhi au siège du bureau national de l’Union. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter