Nationale

#TITRE

180

Accidents de la circulation

44 morts et plus de 1 500 blessés en une semaine

20 septembre 2016 | 19:34
Djamel Zerrouk

Les routes du pays continuent de tuer, et les bilans hebdomadaires vont, malheureusement crescendo, comme cela est établi cette dernière semaine par les services de la Protection civile.

Ainsi, quarante-quatre personnes sont mortes dans des accidents de la circulation survenus du 11 au 17 septembre au niveau national, indique un communiqué de la DGPC. Il est aussi indiqué que ces accidents, au nombre de 1 296, ont causé pas moins de 1 505 blessées et c’est la wilaya de Médéa qui déplore le bilan le plus lourd avec 4 personnes décédées et 74 autres blessées.

Notre pays, qui enregistre, hélas, le nombre de morts le plus important au monde par rapport à sa population (près de 4 000 morts), comptabilise pas mois de deux cent douze (212) morts durant l’été 2016, où 4957 personnes s’étaient blessées, et ce dans 4 076 accidents de la circulation. Ces accidents, pour rappel, surviennent en zones urbaines selon un bilan communiqué le 18 septembre par les services de la Sûreté nationale.

Selon les données des services de la Sûreté nationale, le facteur humain reste à l’origine de ces accidents avec 98,33%. Le bilan a rappelé, par ailleurs, les campagnes de sensibilisation organisées par la Direction générale de la Sûreté nationale au niveau du territoire national qui « ont grandement contribué à réduire le nombre des accidents « .

Dans une instruction transmise à ses services et des institutions concernées, le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel a souligné récemment l’urgence « de poursuivre l’action préventive auprès des usagers de la route en vue de réduire les accidents de la route ».

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a insisté sur le fait que des efforts de prévention déployés par les services de la police depuis début 2016, dans le cadre de la sécurité routière, commencent à porter ses fruits. 

Il en ressort, en outre, un recul des accidents de la circulation en zones urbaines grâce essentiellement aux « efforts consentis par les services de la police dans ce domaine en coordination avec la tutelle « . En janvier dernier, la Gendarmerie nationale a rendu public un bilan des accidents de la route pour l’année 2015.
3 800 morts en 2015

Il en ressort que le nombre de décès n’a pas connu de baisse significative avec 3 801 en 2015, contre 3 984 en 2014. Selon le lieutenant-colonel, Kamel Meradi, « malgré cette baisse, le phénomène demeure préoccupant au regard des dégâts qu’il engendre et dont les causes peuvent s’expliquer par l’inconscience des usagers de la route quant au respect du code de la route ».

Celui-ci a ajouté que le facteur humain est prépondérant dans cette situation qui demeure extrêmement inquiétante avec un taux de 91,76 %.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter