Articles similaires

Regionale

#TITRE

431

43 personnes tuées sur les routes de Constantine

25 janvier 2018 | 17:58


Les drames enregistrés sur les routes de Constantine ont connu une hausse de près de 5% en 2017 par rapport à l’année précédente.


43 personnes ont été tuées et 2 775 blessées dans 2 122 accidents de la circulation.
La direction de wilaya de la Protection civile a publié jeudi le bilan de ses activités durant l’année dernière, dans lequel il est indiqué que près de 43 000 interventions ont été effectuées, dont 3 450 ont été enregistrées au mois de juillet. Les incendies de forêts et autres catastrophes liées à la période des grandes chaleurs ont été à l’origine du nombre important des interventions des hommes du feu. De manière globale, les activités de sauvetage des pompiers enregistrées durant l’année 2017 ont connu leur plus grande hausse des cinq dernières années.


Selon les chiffres fournis par le responsable de la cellule de communication de ce corps, les accidents de la circulation continuent d’apporter leur lot de malheurs dans le quotidien des familles constantinoises, puisqu’ils constituent la première cause de mortalité répertoriée par la Protection civile.
Sur les 2 775 blessés, les pompiers ont dû acheminer vers les différents établissements sanitaires 308 enfants et 629 femmes.
Les hommes caracolent en tête du nombre des blessés avec 1 838 cas. A noter que le nombre de décès n’a pas connu de hausse par rapport à l’année 2016.


Par ailleurs, le dioxyde de carbone a tué pour sa part trois personnes, deux femmes et un homme, et failli emporter plusieurs autres.
Les médecins de la Protection civile ont réussi à sauver 195 personnes, parmi lesquelles 78 enfants et 86 femmes, au cours de 123 interventions liées aux intoxications par le gaz.
Même si le nombre de décès a connu une légère baisse puisque en 2016 deux personnes ont connu une fin tragique après inhalation de CO2, ces chiffres font ressortir une nette augmentation des interventions des services de la Protection civile de près de 101% par rapport à l’année 2016, ainsi qu’une hausse de près de 130% de personnes asphyxiées.
Ce nombre d’interventions reste aussi le plus important enregistré durant les cinq dernières années. Les déménagements massifs opérés par la wilaya vers la ville nouvelle Ali Mendjeli et les basses températures enregistrées durant la période hivernale de l’année dernière seraient à l’origine du nombre important des interventions des pompiers, à en croire le bilan.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter