Articles similaires

Nationale

#TITRE

202

38e semaine du Hirak : Tizi-Ouzou maintient la pression

8 novembre 2019 | 23:07
Tizi-OuzouHirak Saïd Tissegouine

Les femmes et les hommes de la wilaya de Tizi-Ouzou, neuf mois après le déclenchement du mouvement populaire, maintiennent toujours la pression sur le pouvoir. Ils ne lâchent absolument rien de leur revendication et qui n’est autre que l’instauration d’une deuxième République. En effet, nonobstant la bruine incessante et un froid assez dur par rapport à la saison, les hommes et les femmes de la wilaya de Tizi-Ouzou étaient des dizaines de milliers à battre le pavé de la capitale du Djurdjura, hier, soit le vendredi dans son acte 38.

Notons d’emblée que les femmes et les hommes de la wilaya de Tizi-Ouzou ont complètement désavoué les magistrats dans leur décision de mettre fin à leur grève. « La justice ulac laman dhys, dhissourdyène itischeghven ! (Pas de confiance en la justice, seule l’argent la préoccupe) », ont scandé à maintes reprises les manifestants en sus de la banderole qu’ils ont exhibée et portant ce slogan « Messieurs les magistrats, l’argent ne fait pas le bonheur comme dit l’adage ! ». Nombreux sont les observateurs y compris les manifestants à déclarer « décevante » l’attitude des magistrats après avoir décidé à surseoir à leur mouvement de grève. « Ils ne méritent ni respect ni le soutien du peuple ! », ont soutenu ces mêmes observateurs. En sus des magistrats qui ont essuyé des reproches, les manifestants ont rappelé aussi qu’en aucun cas, le peuple ne participera au rendez-vous électoral du 12 décembre prochain. « Pas de vote avec l’issabaâ ! », « Ulac l’vote ulac ! (Pas de vote), « Les généraux à la poubelle ! », « Libérez les détenus d’opinion ! », « Noukni nad astrouhem ! (Nous, nous avons dit que vous partiez) » et Ulac smah ulac », ont scandé encore à l’unisson les femmes et les hommes de la wilaya de Tizi-Ouzou l’issue de leur grande marche pacifique. « Le peuple dispose d’un plan « B » pour mettre en échec votre mascarade du 12 décembre ! », pouvait-on lire encore une banderole.

Deux autres banderoles, à travers leurs slogans ont attiré l’attention. « Respect à ce peuple auquel j’ai l’immense fierté d’appartenir ! (dixit : Ali la pointe) », note la première. Et la seconde : « De Gaules doit se réjouir dans sa tombe, fier d’avoir confié l’Algérie aux mains des amis de la France qui perpétueront son combat ». Notons enfin que de nombreux manifestants ont déclaré au Jeune Indépendant qu’ils n’arrêteront leur action de protestation jusqu’à la victoire finale, soit jusqu’au départ complet et inconditionnel de tous les personnages symbolisant le système de gouvernance actuel dont le premier responsable de l’ANP, le général Ahmed-Gaïd Salah, le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, et le Premier ministre, Nourredine Bédoui et, bien sûr, l’instauration de la deuxième République. « Et rien ni personne ne viendra à bout de notre volonté », ont-ils ajouté.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter