Articles similaires

Nationale

#TITRE

710

38e anniversaire du printemps amazigh à Béjaïa

21 avril 2018 | 21:28
Kabylie N. Bensalem

Marches, rencontres culturelles et artistiques, rencontres sportives, tel est le décor qui a meublé la commémoration du 38e anniversaire du printemps amazigh à Béjaïa.

Cette commémoration, qui revêt un cachet particulier puisqu’elle intervient après l’officialisation de la langue amazighe et la consécration en janvier dernier de Yennayer journée chômée et payée, a été menée par de nombreux acteurs, chacun avec ses convictions, ses visons politiques et ses revendications parfois antagoniques. Ainsi, si le mouvement associatif, l’APC de Béjaïa et le centre de recherche en culture et langue amazighes ont déjà lancé plusieurs jours avant, à travers les quatre coins de la wilaya, des rencontres, des conférences, des activités culturelles, sportives, etc, le collectif des étudiants de l’université Abderrahmane-Mira et MCB ont organisé ce samedi et avant-hier des marches. Des actions qui ont été relativement peu suivies. Le collectif des étudiants de l’université Abderrahmane-Mira a mobilisé la communauté universitaire jeudi matin lors d’une marche organisée depuis le campus de Targa Ouzemour jusqu’à la place Saïd-Mekbel de la liberté de la presse. Les étudiants ont dénoncé « les manœuvres du pouvoir dans sa démarche de folklorisation du 20 avril » et exigé « la généralisation pédagogique et géographique de l’enseignement de tamazight, son introduction comme langue nationale et officielle dans toutes les institutions de l’Etat… ». Au carrefour des Martyrs à la cité CNS, les étudiants ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes des événements du printemps noir de 2001 et rendu hommage à ces derniers, en rappelant leurs sacrifices et l’obligation morale de poursuivre le combat identitaire pour faire triompher tamazight.

Plusieurs anciennes figures du Mouvement culturel berbère (MCB) ont pris part à la marche. Des élus locaux, des parlementaires tels que Khaled Tazaghart (Front El-Mostaqbel), Nora Ouali et Atmane Mazouz (RCD) et d’autres animateurs et militants politiques, comme ceux du PST et de l’UDS, ont également pris part à cette action. Dans sa déclaration, le collectif des étudiants estime que « les journées du 20 avril 80 et de 2001 symbolisent le combat identitaire dans toutes ses dimensions ». Et de faire observer que « cette date historique reste à tout jamais gravée dans nos esprits comme une journée de lutte menée par nos prédécesseurs pour l’officialisation de tamazight et le maintien de tous nos acquis démocratiques et sociaux, arrachés au prix du sang ».

Le Collectif militant MCB-Tafsut 80, qui a adhéré aux marches de cet anniversaire, se dit « persuadé que l’élan mobilisateur impulsé par la jeunesse le 11 décembre 2017, dans l’esprit des fondamentaux du MCB, n’est que la complémentarité des visions militantes de toutes les générations et que le 38e anniversaire du 20 avril 80 est un moment fondateur de l’engagement total pour notre identité ». Le collectif se dit aussi « conscient que rien ne nous a été donné, qu’aucun acquis n’est définitif et qu’il est « persuadé que l’unité n’est pas dans l’unicité et que le respect de la diversité est l’un des grands acquis du combat identitaire permanent », lit-on dans leur appel.

Il est utile de noter que la direction de la culture de la wilaya de Béjaïa a honoré à cette occasion plusieurs artistes et écrivains de la région dont l’ancien animateur du MCB, écrivain d’expression amazighe et éditeur, Brahim Tazaghart, le comédien Mohamed Yergui, les chanteurs Agraw Boudjemaâ et Kaci Boussaâd et d‘autres artistes, poêtes tels que Menoun Chikou, Hilal Belkacem, Nassima Kedjtoul, Ismaïl Aïssat, Chérif Benhamouche, etc. Une série d’activités culturelles et artistiques ont été également organisées dont une parade des troupes folkloriques depuis la maison de la Culture jusqu’à la place Saïd-Mekbel.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter