Articles similaires

Nationale

#TITRE

238

34e marche du mouvement populaire : Même détermination, mêmes revendications

11 octobre 2019 | 20:25
manifestations Hirak Lilia Aït Akli

Pour le 34ème vendredi de suite, les Algériens ont battu le pavé ce vendredi, à Alger et dans plusieurs wilayas du pays, malgré un dispositif sécuritaire des plus imposants. Ainsi, le mouvement populaire, toujours mobilisé et déterminé, continue sa marche vers le changement et surtout d’une manière pacifique.

C’est ce pacifisme que les manifestants veulent préserver à tout prix. Plusieurs appels ont été d’ailleurs lancés dans ce sens, notamment sur les réseaux sociaux, avant le début de la marche. Parce que le rendez-vous hebdomadaire des étudiants, mardi passé, ayant été pour la première fois réprimé, les manifestants veulent répondre par le pacifisme. En cette nouvelle journée de mobilisation, ils ont réitéré leurs revendications exprimées depuis le 22 février. Les marcheurs, qui ont afflué de plusieurs quartiers de la capitale pour converger vers la Grande-Poste, épicentre du hirak, ont scandé de toute la force de leur voix des slogans hostiles aux figures de l’ancien système. Ils ont dans ce sens appelé une nouvelle fois au départ de Bensalah et de Bedoui, des symboles de l’ancien système, affirme-t-on. Les décisions de ce gouvernement ont été également critiquées par les manifestants. Ils dénoncent le projet de loi sur les hydrocarbures, qui est particulièrement controversé, mais aussi le projet de loi de finances pour 2020, en scandant « la loi de finances, crime terroriste ». Une manière de refuser les nouvelles dispositions de ces deux lois. En outre, les manifestants, qui ont exprimé leur solidarité avec les étudiants en donnant rendez-vous pour le mardi prochain, ont réaffirmé leur attachement aux revendications initiales, entre autres, le changement radical et l’édification d’un Etat de droit, rejetant dans la foulée l’élection présidentielle qui, selon eux, ne peut se tenir dans ces conditions, alors que le pouvoir estime que l’organisation du scrutin dans les délais fixés est une nécessité rendue impérative par les conditions difficiles que traverse le pays.

Le mouvement populaire, qui ne cesse de susciter l’admiration ici et ailleurs, maintient donc la pression. Ni les barrages sur les routes d’accès à la capitale, ni le dispositif sécuritaire, plus important que lors des précédents vendredis, n’ont eu raison de la détermination de ces milliers d’Algériens qui ont investi la rue massivement encore une fois. C’est à midi dépassée de quelques minutes que ce 34ème vendredi consécutif de contestation a commencé. Avec pour arme la détermination et le pacifisme, les manifestants ne comptent pas faire machine arrière, surtout que le mouvement a duré dans le temps.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter