Articles similaires

Nationale

#TITRE

208

30e marche du mouvement populaire : Mobilisation maintenue

13 septembre 2019 | 19:27
manifestations Hirak Lilia Ait Akli

Toujours aussi déterminés, les Algériens ont manifesté encore ce vendredi , signant ainsi le 30ème vendredi consécutif de contestation depuis le 22 février dernier. La mobilisation était aussi forte que celle de vendredi passé. Les manifestants se sont rassemblés massivement, comme partout dans le pays, à Alger qui a vécu une nuit agitée marquée par des pluies torrentielles qui ont causé des inondations dans plusieurs quartiers.

Hier vendredi 13, les rues de la capitale, comme c’est le cas depuis plus de six mois, sont devenues une agora où sont exprimées les revendications populaires, car désormais le peuple est convaincu que rien ne se décidera sans son accord. « Etat civil, pas militaire », « Pas d’élections avec la bande », « Libérez nos enfants » sont les revendications phare du mouvement populaire qui reste déterminé à maintenir la pression jusqu’à l’aboutissement de ses revendications.

Pour preuve, ses slogans revendicatifs et qui démontrent l’état d’esprit des acteurs du mouvement citoyen. « Wellah marana habssine » (On ne va pas s’arrêter), « Ya hna ya ntouma maranach habssine » (Soit vous, soit nous, on ne va pas s’arrêter), ont scandé les manifestants de toute la force de leur voix, dénonçant au passage l’incarcération de Karim Tabbou, appelant dans la foulée à sa libération et celle de tous les détenus d’opinion du hirak.

C’est dans un contexte particulier que s’est déroulée la manifestation de ce vendredi. D’un côté, les préparatifs pour la prochaine élection présidentielle qui s’accélèrent avec la convocation du corps électoral qui serait imminente, conformément à la suggestion du chef d’état-major de l’armée, et de l’autre la « rue » qui refuse cette élection avant le départ des symboles de l’ancien système, avec lequel le peuple veut rompre définitivement. « Nous voulons marcher vers une véritable démocratie qui ne se fera qu’avec le départ des résidus de l’ancien système. Une élection libre est tributaire de leur départ », a indiqué un manifestant qui se dit « favorable à une élection mais pas dans le contexte actuel ».

Ce vendredi 13 n’a pas fait l’exception. C’est dans la matinée que la capitale a accueilli les premiers manifestants qui ont entamé la marche, alors qu’un dispositif sécuritaire des plus impressionnants était dressé aux alentours de certains quartiers. De plus, les routes menant à Alger ont été également quadrillées par des barrages filtrants, rendant l’accès difficile. Des interpellations ont été signalées parmi les manifestants qui ont, notons-le, préservé le caractère pacifique des marches.

La grande foule manifestants qui a investi la rue en ce vendredi n’est qu’une énième preuve de la détermination de ce peuple de construire une nouvelle Algérie. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter