Articles similaires

Nationale

#TITRE

412

Salon des boissons : la bouderie des producteurs

28 novembre 2018 | 20:47
Salon consommation Lilia Ait Akli


Le Salon international des boissons, des biscuits, des arômes et des produits laitiers (Sibal), n’a pas suscité l’engouement des opérateurs et des sociétés lors de sa deuxième édition qui a ouvert ce mercredi ses portes à Alger, et à laquelle ont pris part à peine une dizaine d’opérateurs.


Pour le commissaire du Salon M. Mekerkeb, la cause est que « ce Salon est tombé à pic avec d’autres événements et expositions au niveau international, notamment au Gabon et au Sénégal, ce qui a fait que les opérateurs ont fait le choix d’exposer leurs produits dans ces foires-là ». « Ils ont alors préféré être sur place pour être plus efficaces », a-t-il ajouté. Il y a lieu de rappeler que ce même événement avait dans sa première édition, à la même période de l’année dernière et au même lieu, réussi à réunir pas moins de 100 exposants du domaine de l’industrie des boissons, des arômes et des produits laitiers, et qu’il avait enregistré une forte présence de visiteurs professionnels. Notons que la présence des producteurs de boissons était insignifiante, avec au plus trois opérateurs et un seul producteur de produits laitiers. Tandis que la biscuiterie n’a été représentée par aucun producteur.


Qu’à cela ne tienne, le commissaire du Salon a tenu à souligner l’intérêt de ce genre de manifestation qui encourage la production nationale et la valorise, pour notamment se placer sur le marché international. Cela afin de se mettre au diapason avec la vision des pouvoirs publics qui encouragent les exportations hors hydrocarbures. Le but étant également de faire connaître son produit et pourquoi pas, nouer des contacts avec d’autres producteurs dans la perspective de développer d’éventuels partenariats. Et c’est l’avis des exposants qui représentent des entreprises naissantes pour la plupart, à l’instar de Moza, spécialisée dans la production d’eau plate et gazeuse. « C’est notre première participation à un Salon, chose qui nous permettra de nous placer sur le marché, du fait que nous venons juste de commencer l’activité », nous dit le gérant de cette entreprise.


Pour ce qui est des produits laitiers, c’est Azar agro, une petite entreprise récente spécialisée notamment dans la fabrication du fromage de chèvre, qui a représenté cette filière. Le but consiste aussi à faire connaître le produit.


L’Organisme national d’accréditation (Algerec) était présent à ce rendez-vous dans le but de prendre connaissance du produit national algérien, qui est susceptible d’être exporté. Le but également étant de sensibiliser sur l’importance de la conformité et de la qualité des produits. M. Boudissa, directeur général de cet organisme, a indiqué que l’opérateur économique doit prendre conscience de la nécessité de faire en sorte que ses produits soient certifiés, analysés, inspectés conformément aux standards internationaux, signalant dans la foulée l’absence de la culture qualité.


 


La 2e édition du Sibal, qui prendra fin le 1er décembre, sera d’autre part une occasion pour aborder plusieurs thématiques, entre autres la Bourse au service de l’agroalimentaire, présentée par M. Benmihoub, directeur général de la Bourse d’Alger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter