Articles similaires

Regionale

#TITRE

420

2 000 pompiers en renfort pour la wilaya de Médéa

14 mars 2018 | 19:54


Dans l’objectif de lutter efficacement contre les risques d’incendies, les unités de la Protection civile ont été renforcées par le recrutement de 2 000 agents alors que cinq nouvelles colonnes mobiles vont prochainement être créées dans les wilayas à fort potentiel forestier, et donc à risque élevé telles que Tissemsilt, Mostaganem, Sétif, Guelma et Tizi-Ouzou.


En prévision de la saison estivale prochaine, la Direction générale de la Protection civile (DGPC) a mis en place une stratégie qui tient compte des nouvelles donnes en matière de contraintes enregistrées dans la lutte contre les feux de forêt, de récoltes, et palmeraies et les risques des baignades.


La nouvelle stratégie, élaborée sur la base des statistiques obtenues sur plusieurs années, a permis d’observer des pics exceptionnels du nombre d’incendies survenant tous les cinq ans, comme cela a été enregistré en 2017 dira le capitaine Nassim Bernaoui, chef de bureau de l’information et de la sensibilisation à la DGPC, à l’occasion d’un regroupement régional de 24 wilayas du centre-ouest du pays organisé hier mercredi à Médéa.


Les regroupements régionaux ont pour vocation de faire se rencontrer les directeurs de la Protection civile des wilayas qui sont « les conseillers des walis pour les mettre en situation sur l’état réel de la forêt en vue de mettre en place les conditions de préparation de la saison estivale les plus appropriées.


Ce qui permet d’écouter les principaux intervenants, d’évaluer leurs besoins humains et matériels et les contraintes auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leurs missions ».


Il s’agit aussi d’augmenter le niveau de vigilance des unités de la Protection civile pour face aux autres risques majeurs, notamment ceux liés aux incendies urbains et aux incendies industriels, la surveillance des plages, les accidents domestiques, la couverture des différents événements (manifestations sportives et culturelles) par des dispositifs sécuritaires.


Pour ce faire, « il doit être accordé un plus grand effort en matière de travail d’anticipation par l’implication des citoyens en mettant l’accent sur la sensibilisation et la prévention pour la préservation des vies humaines et du potentiel forestier ».


Il faut rappeler que les unités de la Protection civile ont effectué en 2017 20 251 interventions pour l’extinction de 15 166 incendies ayant causé la perte de 28 841 ha de forêt, 10 389 ha de maquis, 14 745 ha de broussaille, 2 141 ha de récolte, 12 461 palmiers et 246 272 arbres fruitiers.


 


Concernant le dispositif de surveillance des baignades, la Protection civile a mobilisé des moyens matériels supplémentaires par l’acquisition de nouvelles embarcations pneumatiques d’intervention, a-t-on encore indiqué.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter