Nationale

#TITRE

189

Metro : 187 passagers arrêtés en possession de cannabis

17 juin 2016 | 22:36
Sofiane Abi


Depuis sa mise en service le 1er novembre 2011, la police du métro d’Alger a renforcé son dispositif afin d’assurer la sécurité des usagers. Plus de 400 policiers dont des femmes de la section appelée Police du métro sécurisent les passagers et traquent, en même temps, les trafiquants des drogues.


Les polices du métro d’Alger et des tramways d’Alger, Oran et Constantine ont arrêté, au cours des cinq premiers mois de l’année 187 passagers en possession de drogue, c’est ce qu’a annoncé hier la Direction des relations publiques de la DGSN dans un communiqué.


La majorité des passagers appréhendés avec la drogue sont de jeunes personnes souvent de moins de 30 ans.
« Ces arrestations accomplies par les policiers du Métro et Tramway démontrent la mobilisation de nos unités qui sont au service des citoyens, de leur sécurité et leurs biens « a noté le communiqué de la DGSN.


En cinq mois, les unités de Police du Métro et Tramway ont procédé à l’identification de 43 859 personnes dans le cadre de plusieurs opérations menées au cours de ladite période.


Ces opérations, a indiqué la direction des relations publiques de la DGSN, ont permis d’interpeller 73 passagers en possession d’armes blanches.


Par ailleurs, le commissaire de police et directeur des relations publiques au sein de la DGSN, Aâmer Laâroum, a tenu à informer, hier dans un communiqué, qu’un plan sécuritaire bien étudié et destiné spécialement à sécuriser l’ensemble des infrastructures qui connaissent un rush des citoyens au cours de la saison estivale qui coïncide avec le Ramadhan. 


« Ce plan sécuritaire a pour objectif, également de sécuriser les usagers des stations des transports », a affirmé le commissaire de police.


Il a ajouté que d’importants équipements pouvant détecter des matériaux dangereux et prohibés sont utilisés par les unités de police du métro et tramway pour faire face à la criminalité. Sur ce plan, le responsable des relations publiques à la DGSN a expliqué qu’il y a eu un renforcement dans le nombre des patrouilles mobiles et pédestres dans les différentes stations du tramway et métro afin de renforcer le contrôle de ces lieux.


198 fugitifs arrêtés dans les stations de métro et de tramways


 


En plus de la lutte menée contre les transporteurs de drogue, les unités de police des transports modernes ont réussi à mettre la main, entre janvier et mai, sur 198 personnes objets des mandats de dépôt.


Recherchées par la justice et considérés comme fugitifs, ces passagers avant d’être interpellées ? ont été contrôlés par les policiers du Métro et Tramway à l’aide du système PDA relié à tous les fichiers des 48 Sûretés nationales de la DGSN. Très vite, leurs noms et leurs photos sont postés dans la liste des personnes recherchées pour différentes affaires liées à la criminalité.


Traditionnellement, les unités de police anti-criminalité mènent des opérations bien précises en lieu et en temps, comme celles ciblant les délinquants en milieu urbain, dans les quartiers réputés difficiles ou dans les endroits isolés. A présent, la traque des criminels cible les transports modernes, le métro d’Alger et les tramways des villes du pays.


Entre 2013 et mai 2016, les unités de la police du métro d’Alger et celles mobilisées dans les tramways d’Alger, de Constantine et d’Oran ont effectué plus de 160 000 contrôles d’identité de passagers.


Des contrôles très utiles puisque des centaines de présumés criminels ont été interpellés. Actuellement, plus de 800 éléments de la Sûreté nationale s’attellent à sécuriser le métro et les tramways du pays. Rien que pour le métro d’Alger, quelque 400 policiers sont mobilisés dans les dix stations qui existent.


Equipés de chiens renifleurs de drogue et d’explosifs, les policiers contrôlent au quotidien le métro d’Alger et y surveillent de très près les mouvements de milliers de passagers.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter