Nationale

#TITRE

348

12 terroristes abattus à Bouira depuis le 17 mai

24 mai 2016 | 22:35
M. D.

Trois autres terroristes ont été abattus avant-hier après-midi à Bouira par un détachement de l’Armée nationale populaire portant à 12 le nombre des terroristes mis hors état de nuire depuis le début de l’opération menée près de la forêt d’Errich.

C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN), précisant que l’opération était « toujours en cours ». 

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et dans la dynamique des opérations menées par les forces de l’ANP près de la forêt d’Errich, commune d’Ain-Turk, wilaya de Bouira (1ère Région militaire), un détachement a abattu, cet après-midi du 23 mai 2016, trois autres terroristes », précise le texte.

Durant l’opération, trois pistolets-mitrailleurs de type kalachnikov et une quantité de munitions ont été également récupérés. Le MDN a précisé que « le bilan de ces opérations depuis leur lancement le 17 mai, et qui sont toujours en cours, s’élève à la mise hors d’état de nuire de douze criminels et la récupération d’un lot d’armement et de munitions ».

Les trois terroristes éliminés ont été identifiés hier par l’ANP. Il s’agit J. Mohamed-, dit Abdellah+, qui a rejoint les groupes terroristes en 1993, +Ch.Djilali+ dit +Abou Sara+, qui a rejoint, à son tour, les groupes terroristes en 1994 et le troisième, +L.Abdelghani+ ,dit, +Hichem+ », ajoute la même source.

Les terroristes qui écument les maquis de Tizi Ouzou et de Bouira subissent depuis des semaines les coups de boutoir de l’ANP. Vendredi dernier, six terroristes ont été éliminés dans le prolongement du ratissage, toujours en cours, mené près de la forêt d’Errich.

Par ailleurs, un autre détachement « a découvert et détruit, suite à une opération de ratissage et de recherche près de la commune de Ouacif, wilaya de Tizi Ouzou (1ère Région militaire), un atelier de fabrication d’explosifs contenant 3 obus FLG, 10 obus pour mortier 60mm, 3 demi-bombonnes de gaz prêtes à exploser, 40 mines de confection artisanale, 100 seringues prêtes à exploser et 3 kilogrammes d’explosifs », a détaillé la même source.

AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamique) tente d’établir des quartiers généraux (QG) dans les wilayas du centre du pays ; tandis que ceux de « Djound El khilafa » préfèrent les wilayas de l’Est du fait qu’elles ne sont pas éloignées des frontières tunisiennes. Les criminels de

« Djound El Khilafa » qui ont annoncé leur allégeance à Daech, tentent de « coopérer « avec des terroristes établis au-delà des frontières et se ménager des « issues de secours « pour éviter les frappes de l’ANP. « Daech en Algérie « et AQMI, étant des organisations « rivales « , tentent de s’éloigner l’une de l’autre et éviter la confrontation armée, en particulier lorsque leurs nombres sont très réduits.

Comme en Syrie, Daech et Al Qaïda tentent chacun de tracer son « territoire « , à la différence que pour l’Algérie, ces organisations tentent d’échapper à l’Armée nationale populaire. L’ANP est déterminée à ne pas accorder de répit aux organisations terroristes, Al Qaïda,

« Djound El Khilafa « , ou autres. Il s’agit d’empêcher les organisations terroristes de disposer de temps pour s’organiser et planifier des attentats, notamment à l’approche du mois sacré de ramadhan. Cette détermination explique la série de saisies d’armes, notamment au sud du pays, et la neutralisation de terroristes. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter