Articles similaires

Nationale

#TITRE

314

12 000 arrestations à Alger depuis le début de l’année

24 avril 2018 | 00:33
Police Sofiane Abi

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, les différentes unités de police relevant de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) ont procédé à l’arrestation de 12 064 individus impliqués dans divers délits ou crimes, et ce, entre les mois de janvier et mars.

Ces arrestations ont été opérées sur la base des enquêtes judiciaires menées durant la période considérée, dans le cadre du traitement de 9 737 affaires liées à la criminalité. Pour le seul mois de mars dernier, la SWA a indiqué ce lundi que ses services de police judiciaire (PJ) ont traité 3 314 affaires ayant entraîné l’arrestation de 3 865 auteurs présumés qui ont été déférés aux instances judiciaires compétentes, dont 1 581 pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes, 334 pour port d’armes prohibées et 2 073 pour divers délits. Les rafles que la Sûreté d’Alger mène depuis le début de l’année 2018 ciblent plusieurs milieux criminels. Les nombreuses arrestations indiquent la grande détermination des policiers qui agissent sur le terrain depuis le début de l’année. Grâce à cette stratégie, la police judiciaire, à titre d’exemple, a réussi, entre janvier et mars passés à arrêter 5 171 individus impliqués dans le trafic et la consommation de drogue, tandis que 4 689 affaires liées aux stupéfiants ont été traitées durant la période considérée, dont 1 581 pour le seul mois de mars. La lutte contre le trafic et la consommation de drogues constitue un grand défi que se doivent de relever les brigades des stupéfiants. En matière de saisies, les policiers d’Alger ont réussi à récupérer plus de 75 kg de cannabis traité, près de 30 000 comprimés psychotropes et plusieurs grammes de drogues dures, (cocaïne et héroïne).

Sur un autre front, celui des atteintes aux biens et aux personnes, la Sûreté d’Alger a traité durant la même période 1140 affaires. Malgré que le phénomène de la délinquance soit contenu et l’action des policiers soutenue sur le terrain, le nombre d’affaires de cambriolage et celles portant sur des agressions corporelles ont augmenté depuis le début de l’année 2018. Quant aux délits et crimes contre la famille et atteintes aux bonnes mœurs, les services de police judiciaire ont traité 88 affaires entre janvier et mars et 1597 autres relatives aux biens publics, ainsi que 361 à caractère économique et financier. D’autre part, sur le front de lutte contre le port d’armes blanches prohibées, les brigades d’intervention de la Sûreté d’Alger ont arrêté, depuis le début de l’année en cours, 998 personnes, notamment lors des matchs de football joués dans les stades de la capitale, où plus d’une centaine d’entre elles on été placées sous mandat de dépôt. Aussi, 982 affaires liées au port d’armes blanches durant la période citée ont été traitées et diligentées par la Sûreté d’Alger. En ce qui concerne les activités de la police générale et de la réglementation, les forces de police, explique la Sûreté d’Alger, ont mené durant la même période 687 opérations de contrôle d’activités commerciales réglementées, où il a été procédé à l’exécution de 19 décisions de fermeture émises par les autorités compétentes.

A propos de la prévention routière, les services de la sécurité publique ont enregistré, entre janvier et mars, 71 321 infractions au code de la route qui ont nécessité le retrait immédiat de 14 768 permis de conduire, et 181 accidents de la circulation ayant entraîné 200 blessés et sept décès, dont la cause principale demeure le non-respect du code de la route. Lesdits services ont mené, durant la même période, 4 298 opérations de maintien de l’ordre, ajoute la Sûreté d’Alger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter